+1

Recevoir la newsletter
Votre panier
Total0,00€
Hors frais de livraison
Valider

Avantages

Frais de port à 0,01€ dès 25€ d'achat pour les abonnés du Journal Spirou et dès 50€ pour tous !
Vous pourrez activer votre avantage avant paiement.
Damour
Damour
Dessin

Sébastien Tessier dit Damour est né le 19 juillet 1972 à La Roche sur Yon en Vendée. Il aurait bien aimé naître à Salvador da Bahia au Brésil mais on ne choisit pas.

Il dessine dès son plus jeune âge et s'initie à la BD dès neuf ans. Il rejoint Jacques Golly (un peintre auquel il doit beaucoup) à l'atelier Ma Gomme. Après un bac scientifique " obtenu malgré lui ", il entre à la Faculté d'Arts Plastiques de Bordeaux avec l'idée de devenir professeur de dessin.

Il abandonne assez vite cette voie et, par l'entremise bienveillante de Didier Crisse (merci parrain !), rencontre les Éditions Delcourt au salon d'Angoulême en 1994. Il initie alors un projet cyber-punk avec Jean-Pierre Pécau au scénario, Vincent Rueda pour le design, Pierre Schelle et Stéphane Rosa pour les couleurs. La série Nash paraît sous le label " Série B ". Damour y révèle son attirance pour la science-fiction, fortement nourri par le Blade Runner de Ridley Scott.


Ses influences graphiques commencent avec Moebius, et passent par Bernet, Liberatore, pour aller aujourd'hui vers Toppi, Mignola ou encore François Boucq.
Ses références cinématographiques sont multiples, allant de David Lynch à Fellini, en passant par Jim Jarmusch, Kitano ou encore Terry Gilliam.

Après neuf tomes de Nash,et un album au Humanoïdes associés, Damour vient d'entrer dans la collection " Empreinte(s) " des Éditions Dupuis pour mettre son talent de dessinateur réaliste au service du grand projet collectif Pandora Box. Il a ainsi réalisé le tome 7 de la série intitulé " La Colère ".

Il souhaite désormais aborder le thriller et le polar et aspire un jour à écrire et réaliser son propre album nourri par son univers personnel, un bestiaire sombre et surréalisant rempli de monstres grotesques et de créatures semi- érotiques.

Il signe du pseudonyme Damour non par coquetterie mais en clin d'oeil au nom de jeune fille de sa mère.

Damour
les dernières actualités