Griffo

Dessin

Né le 21 mai 1949 à Wilrijk, près d'Anvers, Werner Goelen, dit Griffo, suit durant sept ans les cours de l'Académie des Beaux-Arts. Il vit ensuite trois ans dans une communauté d'artistes qui lui fait découvrir la bande dessinée par le magazine underground qu'elle édite: SPRUIT. En parallèle, il livre illustrations et caricatures aux magazines MIMO, EXTRA et HUMO.

En 1975, Griffo reprend pour TINTIN la série "Modeste et Pompon", créée par Franquin. Mais cette tentative humoristique ne le convainc guère et il se tourne vers la publicité avec une incursion dans le dessin érotique pour les éditions Biofot.

Il voyage énormément et revient au réalisme chez l'éditeur Michel Deligne en dessinant "L'ordre du Dragon noir" (1982), une aventure de Bob Wilson préfigurant la série "Munro" qu'il lance ensuite aux éditions Dupuis avec le scénariste François Di Giorgio. André Taymans prendra sa succession pour la quatrième et dernier épisode.

Philippe Vandooren, alors rédacteur en chef du journal de SPIROU, lui suggère de dessiner les récits complets de "S.O.S Bonheur", imaginés par Jean Van Hamme d'après un projet de série télévisée qu'il n'avait pas réussi à faire produire. Cette trilogie inaugurera en 1988 la collection "Aire Libre", à laquelle Griffo reviendra en 1994 avec un diptyque fantastique scénarisé par Jean Dufaux : "Monsieur Noir".

De plus en plus inspiré par la bande dessinée pour adultes, Griffo va concentrer sa production sur les scénarios de Jean Dufaux et lance successivement les séries "Béatifica Blues" (1986, trois tomes chez Dargaud), "Samba Bugatti" (1992, quatre épisodes chez Dargaud), "Giacomo C." (1988, une dizaine de volumes déjà chez Glénat).

Infatigable, il s'associe également avec Patrick Cothias pour animer chez Glénat l'épopée historique de "Cinjis Qan" (1996, trois volumes) et publier dans la collection "Signé" du Lombard "La Pension du docteur Eon" en 1998, et avec Swolfs, pour "Vlad", publié chez le même éditeur.