+1

Recevoir la newsletter
Votre panier
Total0,00€
Hors frais de livraison
Valider

Avantages

Frais de port à 0,01€ dès 25€ d'achat pour les abonnés du Journal Spirou et dès 50€ pour tous !
Vous pourrez activer votre avantage avant paiement.
Bergèse
Bergèse
Dessin et scénario

Né le 12 juillet 1941 à Crest, dans la Drôme, Francis Bergèse semble avoir préparé durant toute sa vie la reprise du dessin de "Buck Danny", au début des années 80 ! Quarante années de persévérance pour atteindre l'étoile inaccessible.

Grand lecteur de publications illustrées, il a le coup de foudre à huit ans pour la nouvelle série de Charlier et Hubinon; ses premiers dessins se consacreront à un aviateur combattant les "faces de citron" comme son modèle dans la guerre du Pacifique. "Je rêvais déjà de dessiner Buck Danny et quelqu'un avait pris ma place!" confiera-t-il en 1984.

Charlier devient son idole. En 1954, l'éclaireur Bergèse est nommé chef de la patrouille des Chamois peu après la naissance de "La Patrouille des Castors". Quatre ans plus tard, il pratique le vol à voile à l'aéroclub de Valence, puis effectue son service militaire à l'Aviation légère de l'Armée de Terre, en Algérie, de 1962 à 1963.

Malgré un premier refus de SPIROU en 1957, il opte pour une carrière de dessinateur à sa démobilisation et multiplie illustrations et récits dessinés pour divers éditeurs français : il se forme dans les publications des Éditions Fleurus et livre, de 1967 à 1970, près de mille petites planches aux publications de poche de la Société Française de Presse Illustrée. Parmi celles-ci, le cycle des aventures du pilote "Jacques Renne" en totalisera les deux cinquièmes. Il illustre aussi des romans publiés dans la collection "Signe de Piste" et collabore à des magazines spécialisés, tels que CYCLOMOTO et LE FANATIQUE DE L'AVIATION.

Malgré des réponses encourageantes, les journaux SPIROU et PILOTE lui restent fermés : tous deux ont leurs grandes séries aéronautiques conçues par Charlier et l'évolution de l'hebdomadaire parisien, après mai 1968, va y restreindre la part accordée au dessin réaliste. Bergèse continue néanmoins à se roder dans les journaux de Fleurus : "Un taxi pour les îles" dans FORMULE 1, "L'Histoire des jets" chez FRANCS-JEUX, des fiches sur les voitures anciennes pour FRIPOUNET.

En 1975, il décroche provisoirement de la BD, mais multiplie les compositions en couleurs et croquis techniques pour les Éditions Ouest-France, Hachette, Larousse, ainsi que la SEITA et le maquettiste Heller. Il se limite à quelques gags dans les magazines PILOTE PRIVÉ ("Evariste Gnafron") et ZÉRO VU ("Léo Goutsoun, the producer") en assurant la rubrique "Histoire de l'Aviation" dans AVIATION MAGAZINE.

Le décès de Victor Hubinon va contraindre Charlier à lui trouver un successeur. Séduit par l'authenticité des couvertures de Bergèse pour LE FANATIQUE DE L'AVIATION, le scénariste lui demande de composer celles qui se trouvent requises par le lancement d'une série spéciale "Tout Buck Danny" aux Éditions Dupuis. En parallèle, il teste divers candidats pour la reprise de la BD... et se rend brusquement compte qu'il a déjà sous la main la perle rare, en la personne de Bergèse, pilote, fana d'aviation, illustrateur réputé dans ce domaine, mais aussi ancien dessinateur de récits aéronautiques!

Après un bref essai de quelques planches, Bergèse est définitivement adopté pour assurer la suite graphique de la série son rêve de jeunesse ! et, à la demande de la famille Charlier, il reprendra lui-même la responsabilité de la production après le décès du scénariste en juillet 1989.

Le scénariste de Douhet l'aidera pour le premier épisode, puis il assurera lui-même la conception des aventures suivantes, avec le souffle qui a toujours animé cette épopée liée à l'actualité du monde. Bergèse est ainsi définitivement revenu à la bande dessinée. Au début des années 90, il illustrera également pour les Éditions Lefrancq quelques adaptations des romans du Captain W. E. Johns mettant en scène le pilote britannique Biggles. Il a encore bien des idées à développer avant de passer le relais à une nouvelle génération.

Bergèse
les dernières actualités