Di Gregorio

À propos

Giovanni Di Gregorio est né à Palerme, mais découvre très vite qu'il aime bouger. Il vit donc quelque temps dans d'autres régions italiennes puis au Canada, en France, en Angleterre et en Espagne. Après un Doctorat en chimie, il se consacre à l'Histoire des sciences et travaille pour le Science Museum de Londres. Il obtient ensuite un Master en coopération internationale et part comme volontaire dans des zones de conflit telles que l'Albanie, le Nicaragua, le Kosovo et le Chiapas.

Fasciné par la bande dessinée, il commence par écrire quelques scénarios pour Panini Comics avant de se consacrer entièrement à l'écriture. Sous la bannière du plus grand éditeur d'Italie – Sergio Bonelli Editore – Giovanni Di Gregorio collabore aux séries Dylan Dog et Dampyr. Il co-crée ensuite Creepy Past (Éditions Paquet) avec Bruno Enna au scénario et Giovanni Rigano au dessin. Il travaille également avec Walt Disney Italia pour Topolino et Monster Allergy, série animée par un certain Alessandro Barbucci… En 2007, Giovanni Di Gregorio se fait particulièrement remarquer grâce à la traduction de son roman graphique Brancaccio. Storie di mafia quotidiana, traduit en France par Casterman (Brancaccio, chronique d'une mafia ordinaire) et dessiné par Claudio Stassi.

Giovanni Di Gregorio, à cette époque, écrit également pour plusieurs séries d'animation à diffusion internationale telles que Boo Boom, Spike Team ou Pop Pixie. On le trouve aussi au générique des courts-métrages Serial killers et Máscaras, et comme storyteller dans l'univers du jeu vidéo. Giovanni est parallèlement professeur de scénario et de roman graphique à la célèbre Escola Joso de Barcelone.

Depuis 2020, Giovanni Di Gregorio réalise pour les Éditions Dupuis, en compagnie d'Alessandro Barbucci, la série Les Sœurs Grémillet. Merveilleuse saga jeunesse suivant les aventures de trois sœurs aussi différentes qu'attachantes, Les Sœurs Grémillet part à la découverte de vieux secrets de famille, dans une ambiance à la fois émouvante et mystérieuse. Prépubliée dans le journal Spirou, la série s'est vite attiré l'affection toute particulière de ses lecteurs… Et on ne saurait leur donner tort !

Giovanni Di Gregorio a déjà publié plus d'une centaine de bandes dessinées.