Fournier ©Chloé_Vollmer_Lo

A propos

Né le 21 mai 1943, Jean-Claude Fournier est originaire de Saint-Quay-Portrieux, en Bretagne, où il a vécu son enfance puis réinstallé son studio depuis 1987.

Après des études secondaires au Lycée Henri Avril de Lamballe, Fournier suit trois années d'études supérieures à Paris en vue d'obtenir le professorat de dessin. Parallèlement, il suit les cours de l'École d'Art Dramatique Charles-Dullin. La bande dessinée lui apparaît alors comme la synthèse de ses deux passions, le dessin et le théâtre. Croisant Franquin lors d'une séance de dédicaces, le jeune Fournier a la bonne idée de lui montrer ses dessins. Franquin l'invite à venir travailler dans son atelier et lui présente Maurice Rosy, alors directeur artistique du journal Spirou. Le rêve dessiné peut commencer… Jean-Claude Fournier crée le personnage de Bizu, qui fait sa première apparition dans le journal Spirou en 1967. Cet univers plein de féerie bretonne, d'inventivité et de poésie met en scène les aventures de Bizu dans la forêt de Frotéliande et assure bientôt à Fournier de nombreux fans indéfectibles. Publiée ensuite en albums chez Dupuis, la série Bizu reste de nos jours une lecture hautement recommandée, grâce à de très belles éditions intégrales.

Devenu un intime de Franquin, le jeune Fournier prend sa succession sur Spirou et Fantasio lorsque le maître souhaite abandonner la série. Fournier en assurera dessin et scénario de 1968 à 1981, réalisant neuf albums (seul le n° 24, Tembo Tabou, sera signé Franquin, Greg et Roba). La patte de Fournier ? Une sensibilité écologique et beaucoup de tonus, pour un Spirou et Fantasio remarquable, où surnagent quelques albums indispensables tels L'Ankou ou Le Gri-gri du Niokolo-Koba, qui remporte un vif succès au Sénégal où Fournier est convié à trois reprises pour venir animer des stages de BD. Il en sera de même en Côte d'Ivoire puis au Cameroun.

Car il faut préciser que Fournier est un excellent passeur et pédagogue. De la même façon que son maître Franquin lui avait offert des heures et des heures de son temps, Fournier reçoit dans son atelier de Rennes de nombreux jeunes passionnés de bande dessinée qui deviendront à leur tour des professionnels. On peut citer parmi ses « élèves » Blesteau, Hiettre, Gégé, Malo Louarn, Emmanuel Lepage, Lucien Rollin ou encore Michel Plessix et Jean-Yves Brouard, lesquels passeront à leur tour le flambeau à d'autres jeunes, alimentant la belle histoire de la BD bretonne, dont on dit qu'elle est née dans l'atelier de Fournier. Fournier est d'ailleurs souvent demandé pour des interventions en milieu scolaire, où sa grande connaissance du métier, sa rapidité à réaliser de grands dessins en public et son sens de l'humour font merveille.

En 1981, Fournier abandonne Spirou et Fantasio et reprend Bizu, qui sera publié chez Fleurus avant de revenir chez Dupuis. C'est chez ce même éditeur qu'il publie en 1996, dans Spirou, la série Les Crannibales. Les gags imaginés par Zidrou, suivant une famille de « cannibales next door », pratique avec délice l'irrévérence et le second degré. Les Crannibales connaît un joli succès dans Spirou et en albums, et reste de nos jours disponible en intégrale. Mais Fournier n'est pas l'homme d'un seul style graphique et le prouve, en 2012, par le premier tome du diptyque Les Chevaux du vent, un « Aire Libre » scénarisé par Lax où se déploie une admirable fresque humaine sur fond de voyage en Himalaya. En 2017, toujours pour « Aire Libre », Fournier signe avec Kris la première partie de Plus près de toi, étonnante histoire d'un séminariste franco-sénégalais sur les chemins de la vie. Le diptyque se conclut en 2021.

À noter que Joub et Nicoby ont consacré à Fournier un one shot fourmillant de vie et d'informations : Dans l'atelier de Fournier (Dupuis). L'un des plus beaux hommages jamais rendus à la BD par la BD.

Parallèlement à son activité d'auteur de bandes dessinées, Fournier a été l'illustrateur des pages d'été du quotidien Ouest-France et surtout du Grand Concours annuel du même journal. Il a également animé d'importantes campagnes publicitaires pour, entre autres, Citroën, Maisons Phénix, Nestlé et Ouest-France, et été le réalisateur d'un très grand nombre d'affiches pour des festivals de BD. Fournier a aussi cofondé, en 1981, Quai des Bulles, grand festival BD de Saint-Malo, pour lequel il a créé les fameux Contes à Bulles et Matchs BD. Jean-Claude Fournier a reçu en 2014 les insignes de Chevalier des Arts et des Lettres.