Janry ©Chloé_Vollmer_Lo

A propos

Né le 2 octobre 1957, à Jadotville (aujourd'hui Likasi), dans l'actuelle République démocratique du Congo, Janry passe les premières années de sa vie en Afrique avant de débarquer à Bruxelles. Déjà dessinateur compulsif, il apprend à discipliner sa boulimie d'images grâce à des cours d'arts graphiques où il fait la connaissance de Stéphane De Becker (alias Stuf) et de son futur alter ego Philippe Tome.

De fanzine en petit travail de commande, Janry commence à se faire remarquer dans le milieu de la bande dessinée. Il commence à collaborer avec de grands noms, comme Dupa (Cubitus), dont il devient l'assistant. Remplacé à ce poste par son ami Tome pendant son service militaire, il assiste avec ce dernier Turk et De Groot (Léonard) à son retour. C'est à cette époque que Tome et Janry sont repérés par Alain de Kuyssche, rédacteur en chef du journal Spirou, qui leur propose d'animer à partir de 1981 la rubrique hebdomadaire Jeurêka.

La même année, Janry et Tome publient dans le Spirou 2253 une histoire courte du groom tutélaire des Éditions Dupuis, intitulée La Voix sans maître. La tonicité totale du trait de Janry et le redoutable humour de Tome leur valent d'être aussitôt choisis pour reprendre la série mythique. Tome et Janry vont dès lors animer un cycle d'albums qui rentreront dans la légende du neuvième art, apportant un incroyable regain de popularité à Spirou. On peut ainsi citer La Vallée des bannis, Le Rayon noir, Spirou à New York ou encore Le Réveil du Z. À l'aise dans tous les pays et genres dans lesquels Tome l'invite, Janry terminera son parcours sur Spirou et Fantasio en 1998 avec Machine qui rêve, album aux accents SF et réalistes qui bousculera délicieusement le vénérable personnage. De nos jours encore, les Spirou et Fantasio de Janry et Tome restent des modèles, tant en termes de mécanique graphique que narrative.

En 1987, Janry illustre La Jeunesse de Spirou, 38e album des aventures de Spirou et Fantasio. L'accueil est si bon, et le plaisir de création si évident que Tome et Janry font du Petit Spirou une série à part entière. Sorti en 1990, Dis bonjour à la dame, premier tome du Petit Spirou, installe un univers d'enfance irrésistible, à l'humour implacable et volontiers irrévérencieux. Tome et Janry, dans cette série qui devient la vitrine du journal Spirou, imposent des personnages aussi marquants que Mademoiselle Chiffre ou Monsieur Mégot. Le dernier Petit Spirou écrit par le regretté Philippe Tome, La Vérité sur tout !, sort en 2019, l'année même de son décès. Le Petit Spirou s'est vu consacrer, en 2017, un film réalisé par Nicolas Bary, avec Sacha Pinault dans le rôle-titre, mais aussi Pierre Richard, François Damiens ou encore Philippe Katerine.

À partir de 1990, Janry (qui depuis l'enfance est décidément resté un boulimique d'images) s'octroie une récréation en écrivant les gags de la série Passe-moi l'ciel, dessinée par son vieux complice Stuf et publiée dans le journal Spirou. Fidèle en amitié, Janry poursuit la série en tant qu'auteur complet après la mort de son dessinateur et ami en 2015.

Janry a également réalisé, à partir de 2013, Les Aventures de Poussin Ier, série de gags humoristico-philosophiques imaginés par le célèbre écrivain Éric- Emmanuel Schmitt.

Avec son dessin explosant d'énergie et de bonne humeur, Janry a déjà fait le délice de plusieurs générations de lecteurs mais aussi de plusieurs générations de Spirou, puisqu'il a animé le groom tutélaire des Éditions Dupuis et créé Le Petit Spirou avec le regretté Philippe Tome. Auteur populaire et essentiel, Janry a signé des albums aussi mythiques que La Vallée des bannis, Spirou à New York ou Machine qui rêve et réalise également en solo la série Passe-moi l'ciel depuis le départ de son complice Stuf.