Roba © Visual News

À propos

Né le 28 juillet 1930 à Schaerbeek, dessinateur dès son plus jeune âge, Jean Roba se tourne d'abord vers la publicité, où il travaille comme illustrateur avant de devenir chef de studio.

C'est Franquin qui l'introduit en 1957 aux Éditions Dupuis, où Roba commence à fournir des illustrations pour les hebdomadaires Spirou et Bonne Soirée. Après deux essais sur Les Belles Histoires de l'oncle Paul, en collaboration avec Paape, Roba crée son premier personnage personnel, Tiou, le petit Sioux, et entre à l'atelier de Franquin où il participe à trois récits de Spirou et Fantasio : Spirou et les Hommes-bulles, Tembo Tabou et Les Petits Formats.

En parallèle, Roba réalise en 1959, sur un scénario de Maurice Rosy, les premières aventures de Boule et Bill dans le mini-récit Boule contre les mini-requins, proposé en supplément du Spirou n°1132. Le petit garçon et le chien qu'il représente ici appartiennent à sa propre famille, puisque Roba s'est inspiré de son fils Philippe, dit Boule, et de son cocker Bill.

À la suite de cet essai très convaincant, Boule et Bill s'installent définitivement comme personnages hebdomadaires dans le journal Spirou. Le premier album de 60 Gags de Boule et Bill sort en 1962 aux Éditions Dupuis. Roba va dès lors tenir un rythme de production aussi qualitatif qu'effréné pendant près de vingt ans, enchaînant les gags en une page et n'accordant à ses personnages qu'une seule longue aventure, Boule et Bill globe-trotters, en 1982. Après plus de 20 albums chez Dupuis, Boule et Bill partiront chez Dargaud pour y dépasser, à un rythme plus réduit, les mille gags. Dargaud propose, à partir de 2011, les albums jeunesse P'tit Boule & Bill, sur un scénario de Laurence Gillot et un dessin de Jose Luis Munuera. Ce nouveau duo renoue ainsi avec la collection du « Carrousel », albums jeunesse à l'italienne où de grands auteurs tels que Roba illustraient des récits pour les petits. Des « Carrousel » tels que Boule et Bill à la montagne ou La Maison perdue sont d'ailleurs republiés à partir de 2009 par Dupuis.

Il est à noter que pendant ses années les plus productives, Roba réalisera de nombreuses animations et illustrations pour Spirou. Il sera ainsi l'auteur chargé, de 1961 à 1965, d'annoncer en couverture et en dessins les grandes séries présentes dans l'hebdomadaire. Car Roba, ça n'est pas que Boule et Bill. La preuve avec La Ribambelle, série lancée chez Spirou en 1962 sur des scénarios écrits de sa main ou de celles de Vicq, Tillieux et Delporte. La Ribambelle, aventures d'une bande d'enfants forts en humour et personnalité, dans lesquels se retrouvent de nombreux jeunes lecteurs, rencontre elle aussi un joli succès. Afin de valoriser au mieux l'œuvre de Roba, Dupuis publie en 2015, en édition noir et blanc, La Ribambelle en Écosse dans la collection « 50/60 » (Niffle). Roba est également le créateur de la petite fille Pomme pour le mensuel Record, en 1962. De temps à autre, il s'offre en outre le luxe de réaliser de courtes histoires complètes, afin d'explorer d'autres voies graphiques et créer des personnages qu'il regrettera le plus souvent de ne pouvoir poursuivre.

Car le succès phénoménal de Boule et Bill le contraint progressivement à abandonner ses autres créations. Roba ne laissera ainsi que des ébauches en quelques planches des Frères Fratelli, de Jo Toubib et son boy Esculape, des Cinq Petits Anges du Paradis ou encore de La Naissance d'un fantôme. En 1977, il anime brièvement Adam au paradis dans trois brèves histoires du Sixième Jour pour Le Trombone illustré, éphémère mais regretté supplément du journal Spirou.

En 1999, pour saluer les quarante années de carrière de personnages parmi les plus emblématiques de leurs catalogues respectifs, les Éditions Dupuis et Dargaud s'associent pour présenter l'intégrale chronologique des gags de Boule et Bill, en 27 albums. Le gamin et le cocker qui ne vieillissent pas dépassent désormais les vingt-cinq millions d'albums vendus en France et en Belgique. Ils sont proposés dans une douzaine de langues et inspirent d'innombrables produits dérivés et dessins animés un peu partout dans le monde.

À partir de 2003, Roba décide de passer la main, confiant Boule et Bill au scénariste Cric, épaulé par Aranega, Ferri, Cucuel, Veys ou encore Corbeyran au gré des albums. Le dessin de ces nouveaux albums est assuré par Laurent Verron (Mademoiselle J.), ancien assistant de Roba, dont il adopte le fameux trait « lancé ». La série est actuellement menée par le tandem Cazenove/Bastide.

Roba nous a quittés en 2006, à l'âge de 75 ans. Mais ses personnages, eux, sont éternels, comme en témoigne l'indéracinable attachement des lecteurs, mais aussi de récentes adaptations en longs métrages, avec entre autres Marina Foïs et Franck Dubosc dans les rôles des parents de Boule. Les aventures de l'enfant et son cocker n'ont pas fini de faire partie de notre vie…