+1
FR NL EN

Recevoir la newsletter
Votre panier
Total0,00€
Hors frais de livraison
Valider

Avantages

Frais de port à 0,01€ dès 25€ d'achat pour les abonnés du Journal Spirou (activez votre avantage avant le paiement) et dès 50€ pour la Belgique et la France. Frais de port réduits pour le reste du monde dès 50€ d'achat.
Suivez toutes les actualités des Éditions Dupuis
Info
le 22/03/2017

Le Petit Spirou (la série de BD par Tome et Janry) en chair, en os, en bêtises, et au cinéma, ce sera pour septembre ! La conception d’un film est un travail de longue haleine. Le réalisateur du film Le Petit Spirou, Nicolas Bary, nous raconte comment s’est passé le tournage !

Nicolas, ça prend combien de temps de tourner un film comme celui-là ?

On a mis huit semaines et demie. On a tourné en région parisienne, notamment au Raincy où on avait trouvé une école désaffectée.

C’était compliqué de diriger tous ces enfants ?

Ce ne sont pas des pros, il faut sans arrêt s’adapter à eux. Ils doivent comprendre ce qu’ils disent, pour que ça ne sonne pas faux. On a travaillé au préalable avec une coach. Pendant le tournage, je laisse souvent tourner la caméra, et je leur parle pendant la prise pour générer des réactions.

Quelle était l’ambiance avec les comédiens adultes, comme Pierre Richard et François Damiens ?

C’était très familial ! Sacha Pinault, le Petit Spirou, s’est tout de suite parfaitement entendu avec son grand-père de cinéma, Pierre Richard ! Entre les prises, Pierre le taquinait beaucoup. Et Sacha ne se laissait pas faire ! Comme dans la BD !

Tome et Janry sont venus sur le tournage ?

On avait beaucoup discuté du film pendant sa préparation. Ils sont passés plusieurs fois. Ils font même une apparition à l’écran ! Ils ont senti qu’on était respectueux de l’esprit de la série, même si ce film est plutôt un cousin de la BD.

Comment rendre au cinéma un univers de BD ?

Je me méfiais du côté « déguisement » : une famille habillée en groom, ça peut vite faire kitsch ! Il fallait donc créer un univers crédible. Un peu comme Batman, tu vois ? Un type habillé en chauve-souris, ça peut être ridicule. En BD, ça passe. Au cinéma, ça doit faire vrai.

Le Petit Spirou a fait autant de bêtises pendant le tournage que dans les albums ?

Ah oui, avec les autres enfants, ils en ont fait pas mal ! Ils s’amusaient à piéger les adultes. On verra tout ça dans le making of du film !

Au cinéma le 27 septembre 2017 !

Commentaires

Il reste 500 caractères