Les Forces Aériennes Stratégiques ont 50 ans. Historiquement, elles représentent la plus ancienne des différentes composantes de la force de dissuasion française. Les FAS plongent leurs racines profondément dans l'histoire, mais elles n'en demeurent pas moins toujours à la pointe de la modernité. Le Mirage IV des débuts a depuis longtemps tiré sa révérence. Il a depuis été remplacé par le Mirage 2000N qui est aujourd'hui lui-même en fin de vie. La succession est d'ores et déjà prise par le Rafale en service au sein de l'escadron 1/91 Gascogne, basé à St Dizier. Avec le missile à tête nucléaire ASMP-A, le Rafale forme un duo d'enfer qui détient en son sein le meilleur de l'industrie française, l'expression la plus brutale de la puissance nationale mais aussi ses secrets les mieux gardés. Pour servir ces forces, 1500 hommes et femmes suffisent. Moins de 2,5% des effectifs de l'armée de l'Air sur lesquels repose l'ultime avertissement, le dernier recours. De leur entrainement et de leur détermination dépendent la crédibilité de l'outil nucléaire et la sécurité du pays. C'est à une plongée vertigineuse dans ce monde ultra secret et dans ses installations les plus discrètes