Berthet

Dessin

Né le 22 septembre 1956 à Thorigny-sur-Marne, Philippe Berthet s'initie à la bande dessinée à Bruxelles, dès 1974, en suivant les cours d'Eddy Paape à l'Académie de Saint-Gilles et ceux de Claude Renard à l'Institut Saint-Luc.

Adoptant le pseudonyme provisoire "Philibert" pour ses premiers travaux d'essai dans "Le 9e rêve" en 1979, anthologie des meilleurs travaux des membres de l'Atelier R, il collabore ensuite, avec son ami et condisciple Antonio Cossu, au magazine Aïe !, puis à SPATIAL.

Le journal de SPIROU l'accueille en 1981 pour "Couleur café" (sur un scénario d'Antoine Andrieu), puis "Hiver 51" et "été 60" (scénarios d'Andréas), la trilogie du "Privé d'Hollywood" sur des intrigues de François Rivière et José-Louis Bocquet, "L'oeil du chasseur" avec Philippe Foerster, "La Dame, le cygne et l'ombre" avec Dominique David.

En 1991, il illustre un scénario de Tome ("Sur la route de Selma") pour la prestigieuse collection "Aire Libre" et il y présente deux ans plus tard sa première oeuvre d'auteur complet : "Halona".

Parallèlement, Berthet partage, avec son ami Cossu, la réalisation des quatre volumes du "Marchand d'idées" chez Glénat, singulier mélange de deux styles différents dont la fusion forme un tout original.

En 1994, son dessin de ligne claire, aux cadrages et éclairages très étudiés, se met au service de scénarios de Yann pour la série "Pin-up" chez Dargaud, évocation romancée de l'univers de Betty Page, la reine des photos légères des années 40- 50. Savoureusement rétro, ce cycle se veut au départ un hommage à Milton Caniff et à sa BD "Male Call" destinée à divertir les G.I. en guerre.

Chercheur perfectionniste toujours soucieux de s'ouvrir de nouvelles voies, Berthet a également illustré chez Delcourt, en 1996, un western imaginé par son ami Foerster ("Chiens de prairie").

La trilogie du "Privé d'Hollywood" et les quelques nouvelles consacrées à ce personnage ont fait l'objet d'une intégrale dans la collection "Repérages Dupuis" en 1999.