Bonhomme

Scénario - Dessin

Né à Paris trois jours avant l'été 1973, Matthieu Bonhomme est très attaché à la ville où sa famille est ancrée depuis de nombreuses générations. Pour autant, il passe le plus clair de ses vacances en Bretagne, où la découverte de cette côte sauvage et naturelle éveille son amour pour la mer. Arrivé en âge de choisir ses études, Matthieu s'inscrit dans une école d'art pour se forger un solide bagage technique. Un poil déçu par ce cursus, l'aspirant dessinateur va se chercher un mentor. Il en trouvera deux. Comme Jijé avant eux, Christian Rossi et Jean-Claude Mézières n'hésitent pas à accepter de donner de précieux conseils à des dessinateurs cadets, dans une sorte de compagnonnage. C'est ainsi que le jeune Bonhomme affûte son style et reçoit de véritables leçons d'efficacité de la part de ses aînés. À l'Atelier des Vosges, où il s'installe au tournant du siècle après quelques cinq années de travail solitaire, Matthieu rencontre la plupart de ses futurs meilleurs amis dans la bande dessinée. Dans ce bouillonnant espace de création, Matthieu côtoie des personnalités fortes et diverses : Christophe Blain, Marjane Satrapi, Nicolas de Crécy, Fabien Vehlmann, Gwen de Bonneval,... Avec ce dernier, et une nouvelle bande, il fondera dans la foulée l'Atelier du Coin. C'est le moment où Bonhomme s'atèle à la réalisation de ses premiers albums : "L'Âge de raison" (Prix du meilleur premier album Angoulême 2003), un récit coloré et initiatique au temps de cavernes et "Le Marquis d'Ananon", concentré d'aventures et d'humanisme scénarisé par Fabien Vehlmann. Avec Gwen de Bonneval, Matthieu investit le Moyen Age, avec le triptyque "Messire Guillaume", qui sera distingué au Festival d'Angoulême 2010. Avec l'enthousiasme d'un équipage à l'assaut du nouveau monde, les voisins d'atelier de Matthieu lancent un journal de bande dessinée, et tout naturellement, Bonhomme a envie d'en être. Capsule Cosmique n'aura qu'une courte existence de vingt numéros, mais verra paraître les premiers épisodes du voyage d'un jeune indien, appelé Esteban. En 2010, il entame une collaboration avec Lewis Trondheim. Ce dernier lui écrit le cocktail angoissant et burlesque "Omni-visibilis", puis l'impitoyable western "Texas Cowboys". 2012 est une année faste pour "Esteban», la série la plus personnelle de Bonhomme, désormais publiée dans Spirou. Le quatrième album paraît en juin et l'entièreté de la série bénéficie d'une nouvelle édition chez Dupuis. Seize nouvelles pages, de nouvelles couvertures, l'odyssée d'Esteban se poursuit, plus dense que jamais. En 2014, Bonhomme & Trondheim publient le deuxième tome de "Texas Cowboys".


Avec "Esteban" et "Texas Cowboys", Matthieu Bonhomme s'est aujourd'hui hissé parmi les plus grands dessinateurs réalistes de son époque.