Baker

A propos

Steve Baker est né en 1979 à Rouen, dans le Yorkshire. Élève surdoué, ses parents envisagent pour lui une brillante carrière d'ingénieur. Le destin en décidera autrement... Lors d'une récréation, alors que le jeune garçon se cure nonchalamment le nez, une balle de cricket termine sa course à l'arrière de son crâne. Il faudra 2 médecins et 4 heures de travail pour extirper l'index du conduit nasal. Le doigt ayant heurté son cerveau, Steve ne sera plus jamais le même. Avec son QI de 24, il ne lui reste que 2 carrières à envisager : cracheur de flammes ou auteur de bande dessinée. A ce jour, il ne s'est toujours pas décidé et reste le seul auteur capable de dessiner en crachant des flammes.

En vrai, si Steve est bien né à Rouen en 1979, il passe son enfance le nez dans Pif Gadget plutôt que dans ses manuels scolaires. Son héros préféré : Léonard ! Diplômé de l'institut St Luc Bruxelles en 2002, Steve déménage ensuite à Paris, où il vend des glaces dans un cinéma tout en préparant plusieurs projets d'albums. Sa première publication, en 2004, est un épisode de la série « Voltige et Ratatouille », chez Milan. Son scénariste ? Un certain Pascal Jousselin (« Imbattable »). Steve Baker enchaîne, cette fois au scénario, sur « Les Démons de Dunwich », chez Vents d'Ouest, saga d'Héroïc fantasy dessinée par Joël Jurion. Il fait ensuite cavalier seul sur « La vie en slip », redoutable série de gags à l'humour souvent borderline mettant en scène une bande de gamins déchaînés. Les Éditions Dupuis étant un peu circonspectes face à certaines séquences très trash, Steve publie ses gags chez Pif Gadget qui se relance à ce moment-là. Lorsqu'il a assez de pages pour un album, il retourne chez Dupuis. Qui cette fois accueille « La vie en slip » dans son catalogue mais aussi dans les pages du Journal Spirou. La série connaîtra trois tomes, publiés de 2009 à 2012.

En 2014, on retrouve Steve au dessin d'« Inoxydable » (Casterman), picaresque one-shot SF scénarisé par Sébastien Floc'h. Après une participation au troisième collectif « Axolot » (Delcourt), il revient à la SF avec Aurélien Ducoudray qui lui propose « Bots » (Ankama 2016-2020), une trilogie mettant en scène des robots d'une stupéfiante humanité. Ducoudray et Baker y jouent une partition parfaitement dosée entre humour, drame et action.

Auteur résolument inclassable (ce qui lui convient tout à fait) Steve Baker possède un trait bourré d'énergie invitant à l'action débridée, mais capable de supporter un humour souvent ravageur. Si son panthéon décousu accueille des auteurs aussi dissemblables que Mike Mignola, Bill Watterson, David Mazzucchelli ou encore Richard Thompson, ce n'est sans doute pas pour rien... Qu'il travaille pour la jeunesse – dans « La vie en slip » - ou pour un public plus adulte – dans « Bots », avec Aurélien Ducoudray – Steve Baker fait partie de ces auteurs permettant un authentique voyage graphique - mais tous publics - à ses lecteurs.