Bédu © Ch.-L. Detournay

A propos

Né le 11 avril 1948 à Ciney (Belgique), Bédu apprend à dessiner seul et ne suivra jamais aucun cours d'art graphique. Ce n'est pas qu'il soit réfractaire aux études - au contraire : jeune homme, il décroche une licence en sciences économiques à l'université de Louvain avant de soutenir (en 1972) un mémoire sur La formation des prix en système socialiste soviétique. Mais les tests psychotechniques auxquels le soumettent les entreprises recrutant de jeunes diplômés lui font fuir les milieux financiers. À noter que c'est étudiant, alors qu'il dessine dans une fanzine, que Bédu adopte le pseudo qu'il gardera tout au long de sa carrière.
Bien décidé à faire de la BD son métier, Bédu se réfugie en 1972 dans l'atelier de Berck (« Sammy »), où il se perfectionne dans tous les compartiments de la narration dessinée, les plus humbles comme les plus anonymement glorieux. Au terme de trois années très formatrices, le lettrage, l'encrage ou encore la réalisation de décors n'ont plus aucun secret pour lui... Bédu décide alors de voler de ses propres ailes. C'est ainsi qu'à partir de 1975, Bédu va collaborer au journal Tintin, avec des histoires dont il signe lui-même le scénario comme Beany, le raton laveur ou le magnifique « Hugo », petit troubadour du Moyen Âge n'ayant rien à envier à « Johan et Pirlouit ». Avec Blareau, il crée « Le P'tit Prof » (1977), puis « Ali Béber » (1979) dans une ambiance très « Mille et Une Nuits ». En 1983, il reprend le célèbre détective british Clifton, créé par Macherot et popularisé par Turk et De Groot. En compagnie de ce dernier, Bédu signe l'album Passé composé, puis quelques autre enquêtes avant de réaliser « Clifton » en solo à partir du tome 14. Il cède la main après le tome 17.
Après la disparition du Journal Tintin, Le Journal Spirou accueille Bédu en 1992. Il y démarre avec Raoul Cauvin les « Psy », série de gags se déroulant dans l'intimité d'un cabinet de psychothérapie. Dès le premier album, intitulé Quel est votre problème ? (1994), le ton de Cauvin comme le dessin de Bédu font mouche et séduisent un très large public. Pendant 25 ans, les albums se succèdent, pour un succès jamais démenti. Le tome 22 des « Psy », Vive la retraite ! (2019) vient mettre un magnifique point final à cette série aussi attachante qu'hilarante.
Bédu travaille actuellement, pour Dupuis, sur « Sangdragon », saga aux accents heroic fantasy et traitant de la dualité de l'humain. Malgré une très riche carrière, Bédu le conteur n'est pas rassasié !
Dessinateur de la célèbre série « Les psy », sur un scénario de Raoul Cauvin, Bédu est l'un de ces auteurs auxquels plusieurs générations de lecteurs doivent éclats de rires et merveilleux moments de lecture. Autodidacte passionné, il a signé en solo des albums aussi remarquables que ceux de la série jeunesse « Hugo » mais aussi certains « Clifton ». Après 25 années de bonnes et loyales consultations, le Psy a raccroché son divan. Mais rien ne nous empêche de relire ses albums, toujours d'actualité. Ni d'attendre avec impatience « Sangdragon », sa nouvelle série d'heroic fantasy !