Blier

A propos

Frédéric Blier est né à Lyon le 6 mars 1977. De ses premières années de lecteur, il garde le souvenir d'aller-retours fréquents à la bibliothèque municipale, d'où il revient les bras chargés de « Buck Danny » ou de « Jeremiah ». Lorsque son père lui offre les deux tomes de « L'art de la BD » de Duc, Frédéric passe des heures à reproduire les nombreux dessins parsemant cette réputée méthode d'apprentissage de la BD.

Devenu jeune adulte, avec en sa possession un diplôme de dessinateur-maquettiste, Fred Blier suit alors les cours de bande dessinée de Christian Lax à l'école Emile Cohl. Lorsque ce dernier propose à ses étudiants de réaliser des planches sur un sujet libre, Blier décide d'explorer les tranchées de la première guerre mondiale. Une bonne idée, car Lax se cherche justement un dessinateur pour le diptyque Amère Patrie se déroulant à cette même époque. Blier est immédiatement embauché. Les deux albums, remarqués par la critique, paraissent dans la prestigieuse collection Aire Librede Dupuis en 2007 et 2011.

Fort de cette belle expérience, Blier est ensuite contacté par Laurent Galandon avec qui il réalisera le tome 4 de « La lignée » (Grand Angle), série animée par un collectif de dessinateurs. Galandon propose ensuite à Frédéric une histoire rien qu'à lui : La parole du muet. Un diptyque lui permettant d'associer ses deux passions – le septième et le neuvième art – puisque l'on y suit les aventures d'un aspirant réalisateur et d'une jeune actrice tentant de percer dans le milieu du cinéma des années 20. La parole du muet obtient à nouveau une belle reconnaissance ainsi que de nombreux prix.

Le directeur éditorial de Grand Angle, Hervé Richez, qui a remarqué la passion de Blier pour l'Histoire et notamment celle des deux guerres mondiales, lui présente alors l'historien Jean-Yves Le Naour. Le tandem publie en 2019 Général Leclerc, premier tome de la série « Les compagnons de la libération ». Très bien accueilli, l'album génère une exposition présentée au Mémorial de la résistance lors du festival d'Angoulême 2020. Le Naour et Blier se sont depuis penchés sur le destin d'un autre Compagnon de la libération : Philippe Kieffer.

Amoureux d'Histoire et de dessin, Frédéric Blier privilégie les séries exigeant d'importantes recherches documentaires, que son trait associant précision et ambitions graphiques met particulièrement en valeur. Que ce soit pour Amère Patrie (Aire Libre), où il explore les tranchées de la première guerre mondiale en compagnie de Lax, La parole du muet avec Galandon ou « Les compagnons de la libération » avec Jean-Yves Le Naour, Blier s'impose comme l'un de ces auteurs capables d'offrir à toute imagination un stupéfiant voyage en terres d'Histoire.