+1
FR NL EN

Recevoir la newsletter
Votre panier
Total0,00€
Hors frais de livraison
Valider

Avantages

Frais de port à 0,01€ dès 25€ d'achat pour les abonnés du Journal Spirou (activez votre avantage avant le paiement) et dès 50€ pour la Belgique et la France. Frais de port réduits pour le reste du monde dès 50€ d'achat.
Blutch D.R.
Blutch
Dessin et scénario

Né à Strasbourg en 1967, Christian Hincker, dit Blutch, est diplômé de l'école des arts décoratifs de sa ville natale. Il publie ses premières bandes dessinées dans le magazine 'Fluide glacial' à partir de 1988 ; elles paraîtront en albums sous les titres "Waldo's bar", "Mademoiselle Sunnymoon" et "Blotch", pour lequel Blutch reçoit l'Alph-Art humour du festival d'Angoulême en 2000. La revue 'Lapin' accueille les récits qui deviendront "Sunnymoon, tu es malade" (L'Association, 1994). Cornélius publie "Lettre américaine" (1995), puis la série de cinq fascicules intitulés "Mitchum" (de 1996 à 1999). Pour la revue '(À suivre)', il s'émancipe du registre humoristique en adaptant le "Satyricon" de Pétrone. L'album "Peplum" est publié en 1997 par Cornélius. L'année suivante, il signe "Le Petit Christian", dans lequel il met en scène les souvenirs de son enfance en Alsace dans les années 1970. Il poursuit ce volet autobiographique dans un second tome qui paraît dix ans plus tard, en 2008. En 2002, il intègre la collection « Aire libre », chez Dupuis, avec "Vitesse moderne", lauréat du prix Töpffer international décerné par la ville de Genève. Parallèlement à ses travaux d'auteur, Blutch illustre plusieurs ouvrages pour enfants au début des années 2000, explorant différentes techniques pour offrir des univers graphiques très différents, comme les illustrations de "Contes d'Amérique", d'Henri Gougaud, réalisées au pastel gras. Il a mené depuis une carrière prolifique d'illustrateur, notamment pour le cinéma (affiches des trois derniers films d'Alain Resnais) et la musique (affiches du festival de jazz Banlieues bleues depuis 2012). Il a publié une dizaine de livres ces quinze dernières années, principalement chez Futuropolis ("C'était le bonheur", "La Volupté", "La Beauté"), puis chez Dargaud ("Pour en finir avec le cinéma", "Lune l'envers", "Vue sur le lac", "Variations").
En 2019 , Blutch le strasbourgeois a été triplement mis à l'honneur par sa ville, où son œuvre a fait l'objet de plusieurs expositions dans les différents grands musées de la cité rhénane : Musée Tomi Ungerer, Musée d'Art moderne et contemporain et Médiathèque centrale.
Blutch a reçu le Grand Prix de la ville d'Angoulême en 2009.

Blutch
les dernières actualités