Djief

A propos

Djief (de son vrai nom Jean-François Bergeron) est né en 1971 à Montréal. Enfant plutôt introverti - mais dont l'aisance au dessin est pour sa part criante ! - il comprend vite que la bande dessinée est le moyen d'expression parfait pour lui. Quand il ne dessine pas, le jeune québecois dévore donc des recueils du Journal Spirou, où il s'évade en compagnie des "Tuniques bleues", de "Yoko Tsuno", de "Natacha" et de "Gaston".

Quelques années plus tard, Djief découvre Giraud/Moebius, Hermann, Rosinski et décide d'intégrer une école de graphisme, qu'il quitte assez rapidement pour apprendre en autodidacte l'animation 3D et la conception de jeux vidéo. Après quelques années passées à travailler dans ces deux milieux, il décide de se consacrer au 9ème art au début des années 2000. Djief commence par réaliser un rêve en publiant chez Spirou, le journal de son enfance, deux histoires courtes écrites par Alcante, qui lui a été présenté par le rédac-chef de l'époque, Thierry Tinlot. Ces deux récits - Un homme à son image et Ad vitam æternam - ne sont rien de moins que les balbutiements du futur "Pandora Box".

Djief publie ensuite avec Nicolas Jarry la série "Le Crépuscule des dieux" (Soleil, 2007-2016) puis deux diptyques réalisés en solo. L'un de S-F - White Crows (2011-2012, Soleil) - et l'autre se déroulant dans le New-York des années 20 : Broadway : Une rue en Amérique (2014-2016, Quadrants). Il poursuit avec un OVNI : Saint-Germain, sur un scénario de Thierry Gloris (2009-2010, Glénat). Avec ce diptyque de cape et d'épée entremêlé de science-fiction, Djief adresse un message clair : il aime explorer des univers graphiques différents et refuse de se retrouver enfermé dans un moule.

Il le prouve à nouveau grâce à la trilogie "Liaisons dangereuses - préliminaires" (2017-2019), scénarisée par Stéphane Betbeder et publiée aux Éditions Glénat. Le duo s'entendant à merveille, Djief et Betbeder collaborent à nouveau sur une nouvelle série grand public intitulée "Créatures", prépubliée dans le journal Spirou et paraissant chez Dupuis en 2020. Au programme : une bande de gamins livrés à eux-mêmes dans une New-York post-apocalyptique recouverte par un mystérieux brouillard. Brouillard aussi poisseux que le fascinant suspense nimbant ce nouveau récit...

Nourri aux grands maîtres de la BD franco-belge (comme Franquin ou Walthéry) le québécois Djief fait perdurer leur souci de lisibilité et d'esthétisme tout en utilisant des outils informatiques de pointe, qu'il complète toutefois d'un travail à l'encre de chine purement artisanal. Bluffant de justesse dans ses cadrages et sa narration, impressionnant de maîtrise lorsqu'il développe action ou émotion, Djief emballe l'imaginaire et ses lecteurs avec "Créatures", la nouvelle grande série qu'il publie chez Dupuis en compagnie de Stéphane Betbeder.