Laudec

A propos

Laudec ne sera jamais mécanicien automobile. Né le 4 juin 1947 dans le sud de l'Italie, il a trois ans lorsque ses parents émigrent en Belgique et s'installent à Liège. Son père, qui espère pouvoir retourner un jour en Calabre, y fait construire une maison et un garage, rêvant d'un avenir chromé pour son fils.

Hélas, celui-ci, excellent élève, gagne un album de Spirou en collectionnant des bons points à l'école. Le mal est fait : il rêve désormais de bande dessinée ! Après des études d'électronicien, il travaille en tant que technicien en chauffage avant d'entrer dans un bureau d'étude des ACEC, entreprise de Charleroi spécialisée dans le matériel roulant ferroviaire.

Laudec n'oublie pour autant pas la BD et collabore à divers fanzines belges. En 1977, il remporte un concours de BD à Cheratte, le fief de Walthéry et Mittéï. Celui-ci souhaite l'engager comme assistant mais Laudec, rebuté par ses horaires nocturnes, continue à travailler pour les ACEC tout en se consacrant au dessin pendant les week-ends et tous ses temps libres. Il fait son entrée chez Spirou en 1977 avec le récit Les Deux Kiosques, réalisé avec Mittéï, qui lui écrit également les attachantes tranches de vie de Curé-la-flûte. Laudec assiste ensuite Walthéry sur les décors de Natacha ainsi que sur le dessin d'un album du personnage liégeois Tchantchès.

En 1986, lorsque son patron aux ACEC le convoque pour lui demander, non pas de prendre la porte, mais de lui dédicacer un de ses albums, Laudec comprend qu'il peut enfin se consacrer entièrement à ses premières amours ! Son médecin abonde en ce sens en lui diagnostiquant un sérieux surmenage. Laudec doit choisir entre son métier « sérieux » et son travail « pas sérieux ». Alors rédacteur en chef du journal Spirou, Philippe Vandooren met en contact Laudec et Cauvin, persuadé qu'après une première rencontre infructueuse, le duo peut faire merveille. Parmi les divers croquis que lui présente Tony, Cauvin flashe sur le dessin d'un petit garçon : Cédric est né.

Série de gags résolument attachants, Cédric, où Laudec et Cauvin mettent en scène un quotidien d'enfance et d'école intemporel, connaît vite un très important succès populaire. Laudec devient ainsi l'un des dessinateurs les plus emblématiques de l'école franco-belge, dont les albums se retrouvent dans des centaines de milliers de foyers. Dessinateur fidèle à son public et très productif, Tony Laudec a déjà signé plus de trente albums de Cédric, personnage à la reconnaissance jamais démentie. Perfectionniste ultime, Laudec a donné vie à des personnages devenus aussi mythiques que le grand-père de Cédric mais aussi la petite Chen. Il fait aussi partie de ces auteurs capables de vivre avec leur temps, passant progressivement d'un dessin « traditionnel » à un travail sur tablette graphique.

Discret, talentueux et efficace, Laudec est l'une des personnalités les plus attachantes de la bande dessinée moderne.

Laudec se prénomme Tony. Mais son prénom aurait aussi bien pu être Cédric, tant le dessinateur né en Italie est indissociable du personnage créé par Raoul Cauvin. Avec son trait à la fois précis et plein de rondeur, Laudec porte depuis plus de trente albums de Cédric joie et humour dans des centaines de milliers de famille. Une mission de bonne humeur publique à laquelle il compte se consacrer encore longtemps !