Vehlmann ©Chloé_Vollmer_Lo

A propos

Fabien Vehlmann naît à Mont-de-Marsan le 30 janvier 1972.

Après avoir patiemment suivi les cours d'une école de commerce nantaise, puis effectué un service civil dans une troupe de théâtre, le jeune homme réalise que sa voie est ailleurs. Bien décidé à se lancer dans la bande dessinée, il se consacre à l'écriture de manière intensive pendant toute une année, avant de scrupuleusement inonder de projets la rédaction du Journal Spirou. Sa ténacité est récompensée puisqu'il y fait ses débuts en 1998, d'abord en scénarisant des animations puis la série Green Manor, dessinée par Denis Bodart, où le jeune auteur met en scène de réjouissantes et caustiques histoires de meurtres so british. La machine à faire rêver est lancée. Elle ne s'arrêtera plus.

On doit ainsi à Fabien Vehlmann, au cours des dernières décennies, des oeuvres explorant avec délice tous les genres. Parmi les plus notables : la philosophique et humoristique série Samedi et Dimanche (Poisson Pilote, dessin de Gwen, Dargaud), le one-shot d'anticipation Des lendemains sans nuages, avec Ralph Meyer et Bruno Gazzotti (2001, Lombard), la grande saga d'aventure Le Marquis d'Anaon (Dargaud, avec Matthieu Bonhomme), Ian (Dargaud, avec Ralph Meyer) ou encore la réjouissante et décalée Wondertown avec Benoit Feroumont (Dupuis). Mais on peut également citer - entre autres ! - Les cinq conteurs de Bagdad, avec Frantz Duchazeau (Dargaud), le faussement mignon Jolies ténèbres, avec les Kerascoët (Dupuis), les albums sociologiques et sensuels de l'Herbier Sauvage (Soleil, avec Chloé Cruchaudet et David Prudhomme), ou encore Paco les mains rouges, diptyque réalisé chez Dargaud avec Eric Sagot et contant le destin tragique d'un bagnard guyanais.

À partir de 2005, Fabien Vehlmann, accompagné de Bruno Gazzotti au dessin, a entamé la publication de Seuls aux Éditions Dupuis. Invitant leurs lecteurs à suivre les aventures d'une bande d'enfants se réveillant seuls dans une ville sans adultes, les auteurs développent depuis un univers plein d'étrange et de suspense hautement addictif. Seuls, qui connaît rapidement un très important succès public, reçoit en 2007 le Prix jeunesse 9-12 ans du festival d'Angoulême et en 2013 le Prix Diagonale/Le Soir de la meilleure série. Avide d'échanges avec ses lecteurs, Vehlmann participe activement au lancement du site seuls-labd.com, grand jeu en ligne permettant aux fans de se regrouper en Clans. Leïla, Dodji et les autres personnages de la série se voient offrir une adaptation filmée en 2017, réalisée par David Moreau.

Outre Seuls, Fabien Vehlmann est également devenu le scénariste attitré de Spirou & Fantasio, sur un dessin de Yoann. Après un premier essai en 2006, pour le one shot Les Géants Pétrifiés, le duo succède à Morvan et Munuera à partir du tome 51, intitulé Alerte aux Zorkons. Viennent ensuite des albums aussi réussis que La face cachée du Z, Dans les griffes de la vipère, Le groom de Sniper Alley ou La colère du Marsupilami. Les lecteurs du vénérable groom découvrent sous la plume de Vehlmann un Spirou plus pétillant et engagé que jamais, qui deviendra même un étonnant super-héros dans la série parallèle Supergroom, également dessinée par Yoann, dont le tome 1 paraît en 2020.

Inépuisable raconteur d'histoires, Vehlmann surprend à nouveau son public avec Le dernier Atlas, saga réalisée avec Gwen de Bonneval, Hervé Tanquerelle et Fred Blanchard. Un récit uchronique où l'Algérie n'a obtenu son indépendance qu'en 1976, et où l'on trouve de titanesques robots... Étonnant ? Oui, à tel point que le premier volume du Dernier Atlas reçoit en 2019 le Prix René Goscinny du meilleur scénario ainsi que le Prix graphique ActuSF.

Actuel scénariste de Spirou & Fantasio, sur un dessin de Yoann, Fabien Vehlmann a succédé à toute une lignée d'auteurs prestigieux. Mais il a également su se tracer une route scénaristique propre, avec une série aussi célèbre que Seuls, mise en images par Gazzotti. Infatigable créateur d'univers, auquel on doit également Le marquis d'Anaon, Wondertown, Jolies ténèbres, ou Paco les mains rouges, Fabien Vehlmann a encore récemment surpris avec Le dernier Atlas, trilogie uchronique réalisée avec Gwen de Bonneval, Hervé Tanquerelle et Fred Blanchard. Engagé, plein de curiosité et d'humour, Vehlmann est de ces auteurs faisant souffler un vent de fraîcheur, d'intelligence et de tonicité sur le monde de la BD... et l'imaginaire des lecteurs !