Les Fleurs du mal, mythique recueil de poésies signées Baudelaire, scandalise dès sa première parution en 1857. Après avoir exploré la vie du poète dans Mademoiselle Baudelaire, Yslaire illustre les cent poèmes de la version de 1857, avant la censure que connut l'ouvrage, soulignant de merveilleuse et vénéneuse manière toute la richesse de l'art baudelairien.